Nourrissage hivernal : informations.

Mercredi 31 janvier 2018, par Daniel Pareuil // Oiseaux de France, dans le Lot (46)

Je voudrais profiter de la période de nourrissage hivernal pour attirer votre attention sur deux points.

Tout d’abord : Cette année, nous avons la chance de pouvoir observer des Grosbec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes, un peu partout en France. En fin d’hiver, à l’approche du printemps, le bec de l’oiseau, qui est couleur chair, va devenir gris bleu acier. L’espèce subira une poussée hormonale qui l’incitera à chasser ses congénères concurrents.

Le reflet de sa propre image, dans une vitre, est sans doute le concurrent qu’il lui faut évincer à tout prix. Le Grosbec casse-noyaux y met toute son énergie… et se fracasse sur la vitre. Quel dommage !

Mâle et femelle sont concernés par ce problème.

Attention donc aux fenêtres, vérandas… qui, à certaines heures de la journée, deviennent, avec les rayons du soleil, de véritables miroirs.

La parade n’est pas simple, car il s’agit d’un problème de réflexion lumineuse. Néanmoins un « rideau » semble avoir de l’effet.

Deuxième point : Après avoir constaté une belle arrivée de Mésanges noires Periparus ater hivernantes dans le département du Lot, j’ai pu également observer un à deux Sizerins flammés Carduelis flammea flamea sous les distributeurs de nourriture. Aussi, regardez bien vos groupes de Tarin des aulnes Carduelis spinus auxquels ils ressemblent. Vous aurez peut-être le plaisir de découvrir des Sizerins flammés !

La Bontat (Gramat) (46), le 23/01/2018, Daniel Pareuil.

Bonnes précautions (n’oubliez-pas la réflexion sur vos vitres), bonnes observations.

Répondre à cet article

2 Messages de forum

  • Nourrissage hivernal : informations. 22 mars 15:51, par Gilda

    BONJOUR, je cherchais un site dans le lot , je suis ravie de l’article de M.PAREUIL répond, en partie aux questions que je me posais. Je nourris chaque hiver, et encore en ce moment les oiseaux sur mon balcon, mésanges surtout, presque toutes variétés ;et oiseaux variés.
    Depuis 2 mois environ, un GROS BEC partage avec elles. C’est le premier qu’il m’est donné de voir, il a l’air seul, bien aimable avec les intrépides mésanges-

    le sachant peu apprécié dans les domaines agricoles pour son goût des bourgeons de fruitiers, je suis contente de le voir chaque jour ; que lui apporter de plus.

    Répondre à ce message

    • Bonjour Gilda,
      Je suis heureux que cet article vous ait intéressée et que vous ayez eu la visite d’un Grosbec casse-noyaux.
      Hormis le danger des vitres, les graines de tournesol leur conviennent très bien. Personellement, je leur donne également des graines de potimarrons et de courges, "bio", parfois des noix hachées.
      Mais actuellement, la température remonte et c’est la fin du nourrissage.
      Ils doivent pouvoir, comme les autres oiseaux, boire et se baigner.
      L’espèce croque quelques bourgeons des arbres environnants, pas forcément les fruitiers et sans dommage pour les arbres.
      C’est un bel oiseau !
      Continuez à prendre plaisir à l’observer !
      Bien cordialement. Daniel Pareuil

      Répondre à ce message