Vous êtes ici: Accueil * Insectes du Lot Hyménoptères > Vespa velutina, le Frelon asiatique
Vespidés
Vespa velutina, le Frelon asiatique
Espèce nouvelle en France, potentiellement envahissante.
jeudi 1er octobre 2009, par Jean Pierre Jacob

Première publication de cet article le 30 Novembre 2007.

Article réactualisé en 2008, 2009 et 2010

Dernière réactualisation : le 20 Février 2010

Le 8 Mai 2010 : je lis sur un autre site une interview de Quentin Rome du Museum, le spécialiste qui s’occupe du frelon envahisseur et qui fait bien le point sur le piégeage en particulier .

Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Vespa velutina, le Frelon asiatique, espèce nouvelle envahissante de Frelon a consolidé fortement sa présence dans le Lot en 2007, puis en 2008.

Il a été signalé dans le Sud Ouest en 2004.

Plus d’une centaine de nids a été ainsi comptabilisée en 2006, entre Bordeaux, Brive et Toulouse.

C’est une espèce qui attaque les abeilles pour s’en nourrir. Les apiculteurs craignent donc son extension.

Reconnaître le Frelon asiatique

Il a l’allure d’une grosse guêpe noire.

Vespa velutina Cl.V.

Il manifeste son activité à partir de gros nids généralement installés au sommet des arbres.

Nid St Médard 1 Nov2007

Ce nid, photographié mi Novembre 2007, était visible à l’entrée du bourg de St Médard, dans la vallée du Vert. Il est alors percé et attaqué par des Oiseaux.

Un certain nombre d’articles illustrés, signalant des nids visibles dans diverses communes de notre département, sont parus ces derniers mois dans les journaux locaux.

Claire Villemant, spécialiste des Hyménoptères au Museum d’Histoire naturelle de Paris, nous a fait parvenir deux photos récentes de nid, prises dernièrement en Dordogne. Ces nids collectés par Mr Ceyral mesurent plus d’un mètre de haut et environ 70-80 cm de diamètre.

Nid Dordogne Nov 2007

Si le Frelon asiatique, comme le Frelon d’Europe, Vespa crabro, n’est pas particulièrement agressif, il est néanmoins recommandé de ne pas s’approcher des nids à moins de quatre mètres. La piqûre des deux espèces reste toujours douloureuse, et les personnes allergiques se doivent de faire attention.

L’expansion de l’espèce est suivie et cartographiée chaque année depuis 2004.

En 2009, une documentation officielle dans le Lot

Un dossier complet à télécharger existe sur le site de la Préfecture depuis le 4 Août 2009

Documentation

On peut trouver une fiche d’information très complète et la carte de répartition de Vespa velutina sur le site de l’INPN.

Signaler un nouveau nid de Frelons asiatiques à l’I.N.P.N.

Vous avez repéré un nid de Frelons asiatiques : chez vous, dans votre commune, dans les communes voisines, dans le département.

Vous pouvez aider les entomologistes et spécialistes du Museum à améliorer leur connaissance de la progression de l’espèce en France en renseignant une fiche qui permettra de compléter la carte de répartition de l’espèce.

FICHE DE SIGNALEMENT D’INDIVIDUS OU DE NIDS DU FRELON ASIATIQUE (Vespa velutina Lepeletier)

Télécharger à cette adresse et compléter la fiche et son tableau

A envoyer par e-mail à : vespa@mnhn.fr ou par courrier à : C. Villemant Muséum National d’Histoire Naturelle, CP.50, 45 rue Buffon, 75005 Paris

On peut aussi la déposer remplie à Lot Nature qui se chargera de la transmettre.

Comment remplir cette fiche :

Prière de renseigner au maximum les cases du tableau.

Si vous ne connaissez pas le point GPS (latitude et longitude) du lieu, merci de donner l’adresse exacte (rue, lieu-dit etc.) et de joindre si possible l’emplacement du nid sur une carte géographique ou un plan détaillé (indispensable pour bien localiser les nids et ne pas les comptabiliser plusieurs fois).Pour indiquer la latitude et la longitude si vous n’avez pas de GPS, utilisez le lien suivant : GPS-frelon

Pour que vos données soient prises en compte dans la cartographie du site INPN du MNHN, il faut absolument joindre à ce fichier une photo du nid ou de l’insecte (même faite avec un téléphone portable) OU envoyer un insecte sec par courrier au MNHN avec cette fiche.

Les données lotoises connues :

Pour l’instant dans le fichier des signalements déjà répertoriés nous n’avions que 2 signalements du Lot, un en 2006 à Cahors l’autre en 2007 à Lamothe-Fénelon. mais nous venons de recevoir 25 fiches d’un coup aujourd’hui de Mikaël Dall’asen et un désinsectiseur de la Corrèze m’en a également transmis 14 autres (nids qu’il a éliminés) (Claire Villemant : 29/11/07)

Le Petit Journal 29/11/07

Dans le numéro 123 du Petit Journal paru le 29 Novembre, on compte 200 nids de Frelons signalés dans le département. Seul l’ONCFS suit le dossier et collecte les informations. Le Président du Groupement de Défense Sanitaire de l’Abeille a informé la Préfecture de Région.

Dans les autres départements

Dordogne

Vous trouverez une foule d’informations pratiques concernant le Frelon asiatique dans la Dordogne sur le site de Monsieur Ceyral . et notamment une page sur le piège sélectif choisi en Dordogne.

Dans la Dordogne, toujours, le site de la Préfecture

D’autres renseignements pouvant intéresser le Museum : Avis aux ornithologues de Lot Nature ou d’ailleurs

Certains nids ne sont plus en activité et sont alors très rapidement percés et exploités par les oiseaux mais un certain nombre d’autres continuent à être actifs malgré le froid et des apiculteurs m’ont encore signalé des attaques de ruches ces derniers jours. Les mésanges sont d’actifs prédateurs, elles viennent récupérer les dernières larves et nymphes restées dans le nid ; on a signalé aussi des pics et je pense que d’autres oiseaux en profitent aussi quand la colonie est mourante ou morte et que le danger de piqûre est devenu nul. Je serai intéressée bien sûr si des ornithologues peuvent contribuer à établir une liste des oiseaux qui mettent le bec au gâteau ou à faire un recensement des nids.

(Claire Villemant : 29/11/07)

Une demande d’échantillons de Frelons.

Le 30/11/07

Comme il y a toujours des nids en activité en ce moment, si l’un ou plusieurs d’entre vous ont l’occasion de mettre de côté en alcool une vingtaine de frelons issus d’une même colonie dont les coordonnées et la date de prélèvement ont été parfaitement répertoriées sur une fiche de signalement, cela nous intéresse ainsi d’avoir des représentants de plusieurs colonies de votre région. Merci d’avance

Claire Villemant

Museum national d’histoire naturelle

USM 601, UMR 5202 CNRS-MNHN

Service Hymenoptera

CP 50 Entomologie

45 rue Buffon, 75005 Paris

tel 01 40 79 38 41

fax 01 40 79 36 99

La situation du Frelon asiatique dans le département : le point au 10 Janvier 2008

La question du Frelon asiatique a été posée le 9 Janvier à la Commission départementale de la Chasse et de la Faune sauvage , par le représentant de Lot Nature.

Il lui a été répondu que dans un premier temps , une réunion des services concernés du département était prévue le 23 Janvier à la Préfecture, réunion à l’initiative de la préfète .

L’association Lot Nature n’est pas invitée, mais on sait que nous avons réagi.

Le service départemental de l’O.N.C.F.S. nous a projeté une carte des nids de frelons recensés en 2007. (68, de mémoire).

Le représentant a posé la question d’une liaison éventuelle entre le département et Claire Villemant, spécialiste des Hyménoptères du Museum d’Histoire Naturelle .

Apparemment, au 9 Janvier, il n’est pas prévu d’aborder l’aspect scientifique du problème. Rien ne semble prévu en ce sens au niveau national d’ailleurs.

La situation dans le Lot au 8 Mars 2008.

Piégeage et destruction organisés. Recensement par l’ONCFS.

Article dans la Dépêche de ce jour renvoyant au site internet des services de l’Etat :

1) expérimentation de piégeage, ciblée et contrôlée

2) une liste des entreprises agréées pour la destruction des nids.

Et chez nos voisins ? Le probléme des pièges au printemps.

Dans la Dordogne, a été décidé un piégeage systématique des fondatrices au printemps. Un coordinateur a été désigné. Le piege proposé qui sera utilisé devrait permettre une capture sélective des Vespa velutina. Affaire à suivre.

Par contre une réunion il y a quelque mois à la préfecture du Lot-et-Garonne n’a pas abouti à la même décision car Mr Haxaire, un attaché du muséum était présent et a posé le problème de l’impact des pièges sur l’entomofaune en général et les espèces protégées en particulier.

Fin Juin 2008 : le retour

Chez nos voisins, à Boissières, ce petit nid fréquenté par quelques très grosses guêpes noires qui de loin, me semblent bien être des Frelons asiatiques

Opinion renforcée par la lecture du journal du 3 Juillet 2008 qui signale la destruction d’un nid "de la taille d’une pamplemousse".

Fin Septembre 2008 : l’extension vers l’Est du département

Un article dans la rubrique Figeac de la Dépêche-Lot du 26 Septembre 2008 p.30 signale par une photo la présence d’un nid "non loin de la route de Villefranche à Figeac". On lit dans cet article le désarroi des apiculteurs du département devant cette extension prévisible du prédateur d’abeilles.

Renseignements et déclaration des nids auprès de Michel Bétaille, Président du groupement de défense sanitaire des abeilles au 06 15 66 16 41, qui donne un bilan : avec le soutien du Conseil général, 80 reines fondatrices ont déja été tuées.

A signaler les tarifs pratiqués par les destructeurs : de 70 à 400 euros. Ces tarifs semblent encore libres et peu encadrés. Ce qui donne à réfléchir et incite à comparer avant de programmer une destruction du nid qui reste à la charge des particuliers.

20 Octobre 2008 : les problémes des apiculteurs lotois

Un article de la Dépêche qui rend compte d’une réunion récente de la Ruche du Quercy et du Groupement de défense sanitaire des Abeilles.

8800 ruches dans le Lot,

20 apiculteurs professionnels,

580 particuliers possesseurs de ruches

Baisse inquiétante de la production des ruches
Le lien est fait avec le frelon asiatique
Actuellement 100 nids recensés
Bilan de Campagne de piégeage du printemps:150 reines fondatrices détruites.
Nouveau plan de lutte départemental : une réunion est prévue prochainement à la préfecture du Lot.

28 Octobre 2008 Un nid signalé par JJ.Lacroix à Mezels, dans la vallée de la Dordogne

doc.JJLacroix

doc.JJLacroix le nid

Le reportage photos

Jean Jacques Lacroix signale qu’il s’est mis en relation avec le Museum : voici la correspondance échangée :

Le 29 octobre 2008 22:09, Jean-Jacques LACROIX a écrit :

…….Antérieurement un petit nid(vespa vel)avait été détruit par un professionnel sur un bungalow proche(100m)

Le nid pourra être observé jour aprés jour (gardien du site)

Le 30 octobre 2008 16:22, vespa a écrit :

Bonjour,

Je vous confirme qu’il s’agit bien d’un nid de frelon asiatique. Ces données seront bientôt visibles sur le site internet de l’INPN. L’autre nid est de cette année ? Si oui, son signalement m’intéresse aussi.

Nous n’avons pas de mission prévu dans le Lot, mais nous avons très peu de frelons de ce département. L’idéal étant de faire détruire le nid pour limiter l’invasion par un désinsectiseur spécialisé (puisque je ne pense pas que les pompiers se déplaceront s’il n’y a pas de risque important), cela nous intéresserait beaucoup si vous pouviez nous envoyer une trentaine de frelons dans de l’alcool à 90° dans le but de réaliser une étude génétique.

Si vous pouvez, nous sommes aussi intéressé par une centaine de nymphes (celles qui sont dans les cellules operculées) prélevées sur différentes galettes du même nid (pour gagner du temps, vous pouvez découper des morceaux de galette plutôt que de sortir les nymphes de leurs cellules), et la reine (pas forcément plus grande que les autres femelles, souvent un abdomen plus long, luisante puisqu’elle n’a pratiquement plus de poils, et les ailes très abimées, mais peut déjà être morte donc plus dans le nid).

Mon adresse au muséum :

Quentin Rome Muséum National d’Histoire Naturelle Entomologie CP50 45, rue Buffon 75005 Paris

Merci beaucoup. Bien cordialement. Quentin Rome

Le 11 nov. 2008, à 16:39, Jean-Jacques LACROIX a écrit :

Des nouvelles du nid de Mezels

Ps:un ami "grâce" (hum hum !) à un chasseur de ses amis (hum hum !) a tiré une dizaine de cartouches sur le nid (sans me contacter..) et sans succés sur le nid (lequel a qdmême dû être traversé par qques "plombs") autre qu’un redoublement d’activité ce qui montre que la colonie est loin d’être éteinte…A suivre.

8 Novembre 2008 Les problémes des particuliers

En cette période de chute de feuilles, la Dépêche publie épisodiquement dans ses rubriques locales une photo de nid accompagnée de détails sur ses dimensions, le nom de l’arbre qui l’abrite et parfois l’histoire de sa destruction.

Aujourd’hui, c’est à Martel : Des frelons asiatiques dans le Noyer. A noter un joyeux désordre dans le vocabulaire , le mot essaim étant employé à tort à la place de nid . La taille du nid : deux ballons de rugby ( !)au moins, pays de l’Ovalie oblige.

Autres détails intéressants : le nom de l’entreprise et sa domiciliation ; le prix demandé pour la destruction : 120 euros.

Le bilan de l’activité de l’entreprise : 400 nids l’année dernière, 280 cette année.

13 Novembre 2008. Un nouveau nid visible à Tauriac

JJ.Lacroix : "ci joint un nouveau relevé que je viens d’envoyer au muséum

Il s’agit d’un nid situé très prés du bourg de Tauriac au bord de l’eau (bras de la Dordogne) sur un peuplier noir à plus de 20m de haut et ressemblant à celui de Mezels.

Nid encore actif, on peut voir les frelons autour du nid avec les jumelles."

Photos du nid de Tauriac

Un nouveau nid signalé près de Cahors ce 18 Novembre

Nid Cahors GMV

Il fait l’objet de cinq messages avec des détails fort intéressants (Shaliade)sur sa situation sur un versant . Trois photos GMVa b c en pièces jointes ci dessous complétent la photo.

Le point au 24 Janvier 2009

Un article sur Actu- Environnement

Le point au 13 Mars 2009 : Piégeage des femelles fondatrices, respectant le plus possible les autres espèces

Vous trouverez des schémas de piéges simples à réaliser et des conseils sur ce site:le Rucher du Périgord

Un article dans la Dépêche du 22 Mars 2009

Le-frelon-asiatique-menace-les-abeilles-lotoises

Et une photo de José Gas :

Le 7 Mai 2009, à partir du site de l’O.P.I.E.

Des documents à télécharger

0PIE = Office Pour les Insectes et leur Environnement

La présentation sur ce site de l’OPIE Midi Pyrénées qui a réalisé les documents signalés ci dessus.

Le 16 Septembre 2009, nouvel article dans la Dépêche du jour.

Sous le titre " Le frelon asiatique fait peur", la Dépêche signale que plus de 200 apiculteurs sur les 600 installés dans le Lot, ont subi des attaques de frelons asiatiques et reprend des témoignages de Michel Bétaille, président du Groupement de Défense Sanitaire des Abeilles du Lot. Le journal indique aussi qu’un réseau de surveillance réunissant apiculteurs, gendarmes, représentants de la Préfecture et du Conseil général prépare un dispositif de signalement.

Le 28 Septembre 2009 sur le site les Infos vertes

Un texte qui nous informe de la première découverte d’un nid de Frelon Asiatique dans la région parisienne , en Seine St Denis, au Blanc Mesnil, dans le jardin d’un particulier.

Le 1er Octobre 2009 découverte de nids à Cahors

Un article dans la Dépêche de ce jour

Avec les feuilles des arbres qui commençent à tomber, ce genre de découverte va se multiplier ; c’est d’autant plus impressionnant que les nids sont encore actifs.

Le 26 Janvier 2010, à l’Assemblée Nationale, questions orales de deux députées, la députée des Deux Sévres, Delphine Batho et la députée du Lot Dominique Orliac. Les réponses de Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports

On consultera le sommaire électronique de cette page sur le site de l’Assemblée Nationale

Le 20 Février 2010, dans la Dépêche

Un article faisant le point sur la situation actuelle en France et les craintes des apiculteurs

Frelon asiatique : l’ennemi public n°1 des apiculteurs

Environnement. Un nid de ce redoutable prédateur peut détruite cinq ruches. Un appel est lancé aux pouvoirs publics.

Vespa velutina, identifié pour la première fois fin 2005 dans le Lot-et-Garonne, progresse de 100 kilomètres chaque année.

« On est stupéfait par le manque de réactivité des pouvoirs publics. On nous avait enfin promis en décembre la création d’une cellule de crise, mais à la mi-février, rien n’est fait. Les apiculteurs sont désemparés, ils se sentent abandonnés par les pouvoirs publics », résume Henri Clément, le président de l’Union nationale des apiculteurs français (UNAF).

« Il suffit d’un seul nid de frelons pour détruire cinq ruches », assure Richard Legrand, apiculteur de Bergerac (Gironde) et expert à l’UNAF.

Technique particulière du frelon en recherche de protéines (dont les abeilles fournissent environ un tiers) : camper en vol stationnaire au-dessus des ruches et fondre sur leurs proies dès qu’elles se montrent. « À ce rythme, c’est une abeille qui disparaît toutes les 20 secondes. Et quand la colonie est épuisée, c’est le pillage », ajoute M. Legrand.

L’UNAF rappelle que les apiculteurs ne sont jamais indemnisés par la solidarité nationale quand ils perdent ainsi leur cheptel. Mais elle prévient aussi que l’abeille n’est pas la seule victime du frelon malfaisant. Il avale aussi d’autres insectes et menace par conséquent l’ensemble des pollinisateurs. Ce qui inquiète les arboriculteurs.

Et s’il est moins agressif que son cousin européen, il réagit avec force s’il est surpris à proximité de son nid, toujours installé en extérieur (cheminées, bord de fenêtre, haies…) donc vulnérable. Les fruiticulteurs d’Agen en savent quelque chose, quand ils les dérangent en secouant leurs pruniers.

Plusieurs décès après des piqûres

Plusieurs décès ont été déjà signalés dans le sud-ouest, dont celui d’un quadragénaire en septembre 2008 à Bordeaux, 15 minutes après avoir subi 4 piqûres à la tête.

« C’est un empoisonnement, pas une allergie », insiste M.Legrand. « Cinq piqûres et le pronostic vital est engagé ».

Aujourd’hui, le frelon asiatique touche 27 départements et grimpe vers le nord. Il suffit d’une femelle fécondée au printemps, qui installe un nid de la taille d’un citron, pour se retrouver à l’automne avec un nid de 90 cm et 25 000 larves.

Pour l’heure, la France est la seule touchée en Europe. Mais, compte tenu du risque d’expansion, les pays voisins pourraient chercher à se protéger de toute infestation en refusant les importations (de fruits notamment) en provenance des zones touchées.

Pour l’UNAF, le gouvernement doit absolument organiser la lutte contre le frelon asiatique, en décrétant une véritable campagne de piégeage des femelles au printemps, actuellement conduite au bon vouloir de chacun, et en finançant la destruction des nids.

Les apiculteurs réclament également le classement de Vespa velutina parmi les « nuisibles », ce qui rendrait cette destruction obligatoire.

« Aujourd’hui il faut compter 100 € par nid, alors s’il n’est pas gênant pour leur habitation, les gens préfèrent ne pas bouger », remarque M. Legrand.

Le 8 Mai 2010, sur le site du Bassin d’Arcachon un avis autorisé

P.-S.

iI.N.P.N. = Inventaire National du Patrimoine Naturel

Documents joints

17 Messages de forum
  • > > > Vespa velutina, le Frelon asiatique / 28 octobre 2008 23:13 / par jjlacroix

    Bravo jean pierre cet article est parfait !

    je viens de découvrir un très gros nid ,encore très actif , sur le bord de la Dordogne en haut d’un grand peuplier sur la commune de Mezels (lieu dit Barbusse). Je vais donc faire le relevé souhaité et l’envoyer à l’IN…

    je n’ai pas formellement reconnu vespa velutina mais le nid parle sans ambiguïté…voir photo sur votre email.

    J’ai bien noté pour la bonne idée du relevé lépidoptère !

    amitiés jjL

    Répondre à ce message

    • > > > > > Vespa velutina, le Frelon asiatique / 30 octobre 2008 07:44 / par Jean Pierre Jacob
      Merci Jean Jacques. Bien reçues les photos et la copie de la fiche. Je m’en occupe. Bonne journée.JP.

      Répondre à ce message

    • > frelon asiatique dans les Pyrénées Atlantiques (64) / 10 novembre 2008 10:02 / par Thicoipé Michel 64120 Domezain
      Bonjour, Je viens de m’apercevoir que des frelons fréquentaient mon compost, composé essentiellement de pommes (épluchures et trognons) en cette saison et j’en ai capturé un : de par la description qui en est faite sur votre site, c’est un frelon asiatique, il n’y a aucun doute. Le problème c’est que je ne sais pas d’où ils viennent, mais pourrais-je localiser le nid lorsque les feuilles des arbres seront tombés (il y a des chênes et des platanes autour de chez moi). Je tenais à vous signaler le fait, car cela se passe dans les Pyrénées Atlantiques, région qui était quelque peu épargné jusqu’à présent, du moins je le croyais. J’en ai avisé un ami apiculteur qui m’a dit qu’il ferait le nécessaire pour avertir les services compétents. Restant à votre service… Cordiales salutations

      Répondre à ce message

      • > > > > frelon asiatique dans les Pyrénées Atlantiques (64) / 10 novembre 2008 14:51 / par Jean Pierre Jacob

        Apparemment, le Frelon asiatique est bien présent cette année dans les Pyrénées atlantiques Repérer le nid est chose facile : dès que les feuilles sont tombées, les nids sont très visibles et restent visibles longtemps. Si vous êtes à proximité d’une rivière, il ne doit pas être très loin, peut être chez des voisins. Vous pouvez envoyer des échantillons de Frelons au Museum à Paris, vous rapprocher peut être de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage dans votre département et recouvrir les débris de fruits de votre compost pour éviter qu’ils ne s’approchent trop près de chez vous. Votre ami apiculteur doit savoir aussi qui prévenir.

        Merci de votre message qui montre bien la progression en France d’année en année de cet animal.On va le retrouver en Espagne bientôt.

        Répondre à ce message

        • > à Cahors, frelon asiatique / 18 novembre 2008 09:55 / par Shaliade

          hier, vers midi en levant la tête au-dessus de la maison, surprise à 15-20 m du sol, une superbe boule de 80 cm de diamétre, photos prises au téléobjectif, les bestioles bougent encore pas mal ! Coup de éléphone à la mairie, ils ne savent pas quoi faire et ne font rien chez les particuliers !

          http://www.servimg.com/image_preview.php ?i=204&u=11949091

          Répondre à ce message

          • > > > à Cahors, frelon asiatique / 18 novembre 2008 10:20 / par Jean Pierre Jacob

            Bonjour,

            Je découvre votre message et votre témoignage. Apparemment, les pouvoirs publics ne gérent pas ce probléme de nid de frelon asiatique chez les particuliers. C’est à chacun de régler le probléme avec une entreprise s’il le désire, sauf danger immédiat.

            Il faut envisager le probléme sans s’affoler : ce nid existe depuis un certain temps, et apparemment les frelons ne vous ont pas géné. Attendez donc tranquillement les premières fortes gelées : le froid tuera la population actuelle sauf bien sûr les femelles fondatrices qui se sont mises à l’abri.

            Je n’ai pas pu visionner vos photos malheureusement. Si vous nous les faites parvenir, on peut les publier sur le site avec les détails que vous nous voudrez bien nous fournir.

            Ce serait gentil de donner plus de précisions sur la localisation de ce nid en les adressant à l’association Lot Nature, ou mieux en vous mettant en rapport avec le Museum. Vous pouvez aussi téléphoner ces renseignements à l’ONCFS du Lot (05 65 24 53 90) Cordialement JPJ

            Répondre à ce message

            • > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 18 novembre 2008 11:22 / par Shaliade
              je raccroche le télephone, Monsieur super sympa, je vous et je lui envois les photos. Nous ne sommes pas inquiets, c’est une curiosité, même si cela semble critique pour l’écosystéme ! Cordialement GVM

              Répondre à ce message

              • > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 19 novembre 2008 04:58 / par Alain
                Étonnant ce frelon asiatique, article passionnant merci :)

                Voir en ligne : Grossiste

                Répondre à ce message

                • > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 19 novembre 2008 14:49 / par Shaliade

                  encore moi pour confirmer une chose lue sur le forum, je ferai des photos cette aprés-midi, les frelons asiatiques butinent actuellement les fleurs de lierre qu’il y a en grand nombre sur le terrain. Je passe de longues minutes le nez à 15 cm des spécimens les moins peureux ! Terrain en coteaux exposé à l’est, donc ombragé hivers comme été, peuplé en partie basse d’une forêt de lilas, à mi-hauteur d’une vase plantation de laurier-sauce de 5-6 m de haut et arbres de Judée, et là où est le nid chêne vert et laurrier-thyn, plus haut épicéas et genévriers. Terrain où un ancien acqueduc qui conduisait l’eau à Cahors au-dessus du moulin reconvertit par EDF, nombreuses citernes d’eau …où une piscine a été reconvertie en bassin de 12 000litres pour poissons rouges, cascade et fontaines.

                  Bref, tout ce qui ne faudrait pas, si on ne les souhaite pas chez soi ! A bientôt GVM

                  Répondre à ce message

                  • > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 20 novembre 2008 15:01 / par Jean Pierre Jacob
                    Tous ces détails sur l’environnement du nid, joints aux photos sont fort intéressants à connaitre, notamment le butinage des "frelons" sur les fleurs de lierre. Il faudrait peut être préciser cela si vous le pouviez (photos de l’insecte ?) car les entomologistes sont en ce moment à la recherche d’une abeille spéciale aux fleurs de Lierre. Je vais essayer d’avoir des clichés pour faire un article spécial sur elle. Surveillez notre site. Cordialement JPJ

                    Répondre à ce message

                    • > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 21 novembre 2008 09:58 / par Shaliade

                      depuis 2 jours , il bruine, donc pas d’insecte sur le lierre !…et pas de photos ! Seules de fines mais assez grandes mouchettes semblent cotoyer les frelons quand ils butinent ! Actuellement, nous trouvons des morceaux de frelons sur la terrasse (abdomens secs (cassants)), je pense qu’ils commencent à mourir et sont évacués du nid ou des alentours par leurs congénères !

                      ps : le lierre est spéciale, grandes feuilles vertes, lisses avec de gros pompons de fleurs qui commencent à passer, fruits bleu de la groseurs d’un pois.

                      Répondre à ce message

                      • > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 1er décembre 2008 20:16 / par Shaliade
                        Voilà, aprés quelques jours de froid et de pluie, des nouvelles :
                        - les frelons ne bougent plus autour du nid.
                        - Il doit se passer quelque chose tout de même, car nous trouvons pas mal de bestioles mortes, entières et en morceaux dans les 50 m autour du nid, je pense qu’ils doivent être évacués par les plus vigoureux du nid !
                        - Nous retrouvons également des "pelures" du nid, au pied de l’arbre. Ce sont des "tranches" de quelques mm d’épaisseur où l’on distincte bien les trous d’aération.
                        - Nous nous chauffons au bois et les fumées sont souvent dirigées vers le nid, cela ne semble pas (ou ne semblait pas) les déranger plus que ça : c’était notre crainte principale !
                        - Nous ramassons les frelons entiers que nous laissons sécher, si quelqu’un y voit de l’interêt, faites le savoir.
                        - De taille, pour avoir eu des nids de frelon de chez nous dans la cheminée en Dordogne, ils semblent bien plus petits que les autochtones et moins "familliers".
                        - ils semblent être attirés par la couleur blanche, ayant à l’époque du temps sec, pendu mon linge à l’extérieur, ils étaient souvent posés sur les tee-shirt et draps de lit blancs. Peut-être l’odeur de l’assouplissant combiné à la couleur…

                        Répondre à ce message

                        • > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 2 décembre 2008 09:46 / par Shaliade

                          Vous me demandiez des observations sur l’abeille et le lierre, voici ce qu’une amie m’a envoyée de l’Aude :

                          Une abeille sauvage mariée avec le lierre

                          Voilà une abeille peu commune, qui s’approvisionne essentiellement du pollen et du nectar produits par les fleurs du lierre. Elle se confond facilement avec l’abeille domestique, fréquentant les massifs de lierre aux côtés des nombreux insectes butineurs à la recherche de nourriture avant le retour de l’hiver (le lierre fleurit en octobre-novembre).

                          L’abeille du lierre se distingue de l’abeille domestique par des bandes bien visibles de poils orangés sur l’abdomen. Elle va nicher au sol, souvent sous formes de « bourgades » de plusieurs centaines ou milliers de nids !

                          L’OPIE (Office pour les insectes et leur environnement) lance une campagne d’observation et de recensement de cette abeille, dont la répartition géographique est encore mal connue.

                          Pour toute information, prendre contact avec Serge Gadoum, tél : 01 30 44 51 27 , serge.gadoum@insectes.org

                          De plus :

                          J ’ ai lu un article au sujet des frelons asiatiques : Le livre " Quatre saisons du jardin bio " www.terrevivante.org .

                          Je résume : 1 ingenieur ( Jean Vignolles ).a inventé 1 procédè radical de destruction des frelons asiatiques : IL injecte du gaz soufré à l’ intérieur du nid grâce à 1 perche télescopique ; Ce gaz foudroie la colonie L ’ingenieur a cédè le brevet à l ’entreprise ACEVEDO de CAMBLANES_ ET _ MEYMAC .

                          Répondre à ce message

                          • > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 2 décembre 2008 10:52 / par Jean Pierre Jacob

                            Je découvre ce message au moment où je vous envoie ma réponse au message précédent. Merci pour le renseignement sur le procédé au gaz soufré.

                            Pour l’abeille du lierre, je dois faire prochainement un article avec des photos qui m’ont été envoyées. A suivre donc . Au besoin, je récupérerai le texte de ce message pour le placer à la suite de l’article. Bonne journée et merci encore. JPJ

                            Répondre à ce message

                        • > > > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 2 décembre 2008 10:41 / par Jean Pierre Jacob

                          Merci pour ce suivi du nid et de ses occupants et vos observations particulières des comportements des frelons. Je ne peux malheureusement pas trop répondre à vos questions, car je ne suis pas spécialiste des frelons et des guêpes. Essayez donc d’entrer en contact avec l’OPIE par messagerie. Il y a un correspondant de l’OPIE dans la région Midi Pyrénées

                          Les frelons que vous conservez doivent pouvoir intéresser le Museum d’Histoire Naturelle puisque le nid peut être facilement localisé. Vous pouvez leur envoyer par exemple (les coordonnées du Museum sont dans l’article) ou les déposer à Lot Nature où je peux les récupérer pour me charger de l’envoi.

                          Voyez vous encore des frelons autour du nid ? Y a t’il une activité d’Oiseaux autour du nid ?

                          En tout cas merci encore pour cette collaboration

                          Lot Nature Espace Clément Marot Place Bessières 46000 Cahors

                          Téléphone / Fax : 05 65 22 28 12

                          Messagerie : lotnature@free.fr

                          Répondre à ce message

                          • > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 11 décembre 2008 13:26 / par Shaliade

                            message perdu ?

                            Suite à la destruction partielle du nid par (je pense) la gelée de la semaine dernière, j’ai amené les photos et un morceau du nid (plein de larves et quelques ouvrières) à l’espace Margot à Cahors ! Avez-vous reçu le bocal et les CD photos ?

                            Répondre à ce message

                            • > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > à Cahors, frelon asiatique / 12 décembre 2008 07:39 / par Jean Pierre Jacob
                              Oui, j’ai récupéré le tout en début de semaine et je vous remercie de vous être ainsi dérangée. Les individus du nid étaient alors déjà noirs et morts, mais on pouvait encore faire des observations. Merci aussi pour les photos qui pourront ainsi enrichir utilement la base documentaire de l’association. Cordialement JPJ

                              Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...