Vous êtes ici: Accueil * Botanique du Lot. Plantes envahissantes à surveiller. > Impatiens glandulifera
Balsaminacées
Impatiens glandulifera
Impatience glanduleuse, Balsamine de l’Himalaya, Balsamine géante.
samedi 4 août 2007, par Jean Pierre Jacob
Un exemple d’invasion localisée dans une petite vallée humide : Lherm
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Impatiens glandulifera

La plante a été photographiée à Lherm, le 3 Août 2007, à un kilomètre environ du village sur la route qui mène au village des Junies. Elle est implantée dans la partie inondable du petit cours d’eau, avant et après un jardin particulier à haie de bambous, sur le bord de la route. Est-elle partie de ce jardin après introduction ? 300m plus loin, elle a envahi sur une largeur de 2m le linéaire arboré qui longe le cours d’eau.

Renseignements sur la plante ici

Flore électronique de tela botanica

Fleurs Impatiens glandul.

Impatiens glandulifera les glandes

Sur cette dernière photo, les glandes de la base des feuilles sont bien visibles.

Feuilles opposées ou verticillées par 3.

Plante de l’Himalaya, est indienne, décrite en 1835, introduite pour être cultivée, et qui se naturalise en France souvent le long des grands cours d’eau où elle peut former des masses importantes. Annuelle d’été . Ses graines peuvent passer l’hiver dans le sol et germer au printemps

P.-S.

Extrait des Fleurs de pleine terre (Vilmorin Andrieux 3° ed. sans date) : cette plante convient parfaiterment pour la décoration des parties accidentées des grands jardins paysagers et des grands massifs ; elle vient bien à l’ombre et on peut l’employer à orner le voisinage des eaux. p.147.

Extrait de l’Inventaire analytique de la Flore d’Auvergne de M. Chassagne -1956 t.2 p.191 : En extension rapide et continue. Introduite dans le jardin Lecocq à Clermond Ferrand, par Laye directeur, de graines reçues du Museum de Paris, elle y devint si envahissante et encombrante que Laye jugea nécessaire de s’en débarrasser. Ce fut en 1910 que la plante s’installa dans le bief de l’usine Torillon à Chamalières, qu’elle remplit complétement. etc.. etc..

3 Messages de forum
  • > > Impatiens glandulifera / 1er décembre 2007 20:30 / par mistigri
    envahissante chez vous peut-être, en Charente et en Gironde on ne la voit pas tant que cela ! et c’est une si belle fleur !

    Répondre à ce message

    • > > > > Impatiens glandulifera / 2 décembre 2007 21:34 / par Jean Pierre Jacob
      C’est vrai, c’est une belle fleur que j’ai d’ailleurs essayé de semer dans mon jardin. C’est un jardin sur un sol sec et elle ne se resséme que si j’arrose un peu. Donc il est facile de ne pas être envahi d’autant plus que je suis loin d’un quelconque cours d’eau. Ce n’est pas le cas à Lherm : la partie envahie, c’est le long d’un petit cours d’eau et cela suffit. La rareté en Gironde, cela m’étonnerait. Avez vous exploré les rives des grandes rivières ? Le long du Lot ,ici, elle est très abondante par endroits( les environs de St Circq Lapopie par exemple) et fait disparaitre les autres plantes. JPJ

      Répondre à ce message

      • > > > > > > > Impatiens glandulifera / 5 décembre 2007 13:20 / par wil
        En effet, sur la vallée du Lot, Impatiens glandulifera et balfouri envahissent les berges et remplassent les plantes typiques des mégaphorbiaies ; Elles envahissent surtout les ripisylves après coupe forestière, peupleraie notamment. Que faire pour limiter son expansion ? sensibiliser, ne pas planter ces plantes dans son jardin, les arracher avant qu’elles soient en graines….

        Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...