Vous êtes ici: Accueil * Botanique du Lot. Les plantes du Lot en photos. * Scrophulariacées > Lathraea squamaria, la Lathrée écailleuse
Scrophulariaceae en classique
Lathraea squamaria, la Lathrée écailleuse
Orobanchaceae en phylogénétique
dimanche 19 avril 2009, par Jean-Jacques Lacroix
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Découverte aux sources de l’Ouysse le 17avril 2009 lors d’une promenade avec des Australiens amis à l’oeil aiguisé !

Elle était dans un travers très pentu en contrebas du chemin, enfouie dans la mousse derrière une cépée qui doit être (à vérifier), un noisetier.

C’est une plante parasite (sans doute du noisetier qui la cache) sans chlorophylle (elle n’a donc pas besoin de lumière du moins importante) et parente très proche de Lathraea clandestina

La plante est un peu passée donc avec un style allongé au maximum en même temps que la corolle qui dépasse ainsi le calice muni de poils.

Plante sans doute rare ; nous n’avons pas voulu observer la souche pour voir les écailles ,mais sur la tige sont présentes des stipules glabres en forme de cuillère au niveau de la jonction du pédoncule de la fleur et de la tige. La partie aérienne présente ses fleurs toutes tournées du même côté malgré la disposition de celles ci opposées deux à deux et décussées.

La plante présente une dominante blanc légèrement nacré qui lui donne un contraste important dans le sous bois.

Pour Marc, elle n’est reportée ni à l’INPN ni chez Tela botanica mais ça va venir.

2 Messages de forum
  • > > Lathraea squamaria, la Lathrée écailleuse / 19 avril 2009 14:31 / par Jean Pierre Jacob

    Trés belle découverte, Jean Jacques. Félicitations à vos amis Australiens et à toi même.

    D’après la Flore Forestière t1, elle est en effet parasite sur les racines de Noisetier, mais aussi d’Orme, de Lierre et d’Aulne ; c’est une plante rare ; je viens de faire le tour des flores et des listes en ma possession ; la plus récente la signale en Dordogne (Société Botanique du Périgord) ; je ne l’ai jamais rencontrée dans les publications anciennes du Lot (absente chez Puel !), mais elle est présente sur la petite carte de France de l’Atlas de la Flore d’Auvergne.

    Elle est bien présente dans le Cantal, aux alentours de la frontière avec la Corréze, un peu au Nord de la vallée de la Dordogne.

    Bras l’a signalée au 19°s. dans son catalogue de l’Aveyron, mais il ne l’a jamais rencontrée lui même ; absente de la flore du Tarn et Garonne à la même époque.

    Sur la carte de l’Atlas partiel de la Flore de France de Dupont,(1990) elle est vraiment disséminée.

    Répondre à ce message

    • > > > > Lathraea squamaria, la Lathrée écailleuse / 12 décembre 2009 17:31 / par Jean Pierre Jacob

      Le n°69 du Bulletin de la Société Botanique du Périgord vient de paraitre : en page 1, un article "Confirmation de la présence en Dordogne de la Lathrée écailleuse, Lathrae squamaria" par Dominique Cournil.

      Fin Mars 2009 à Brouchaud avec l’ail des ours et le scille à 2 feuilles.

      Rappel : Condat sur Vézére en mai 2007 par Bernard et Nicole Bédé.

      Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...