Vous êtes ici: Accueil * Botanique du Lot. A rechercher dans le Lot > Gagea villosa, la Gagée velue ou Gagée des champs.
A rechercher une petite Liliacée messicole, rare et protégée
Gagea villosa, la Gagée velue ou Gagée des champs.
Synonyme : Gagea arvensis
samedi 7 mars 2009, par Jean Pierre Jacob

C’est une plante vivace, à bulbes, à floraison précoce (Fin Février-Mars- début Avril). Protection nationale.

On peut normalement la rencontrer dans les terrains cultivés, ( champs, vergers et vignes ) où elle s’est raréfiée considérablement à cause des pratiques culturales.

Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Où la rechercher ?

Messicole d’hiver fréquentant les moissons et les vignes sur sols sablonneux ou pierreux plutôt calcaires ; elle est devenue très rare dans ces milieux.

En Auvergne a été retrouvée réfugiée dans les cimetières à allées sableuses ou gravillonnées ( le drainage est ainsi facilité) et n’ayant pas subi des pratiques de désherbage chimique.

Détermination exacte difficile

Le dessin extrait de la flore de Coste a été placé ici pour figurer l’allure générale.
bien repérer les caractères décrits ci dessous, parfois négligés sur le dessin.
deux bulbes rugueux contenus dans une tunique commune.

deux feuilles basales ou feuilles radicales assez fines, canaliculées,

une tige florifére courte, pubérulente qui porte l’ inflorescence en corymbe :

deux feuilles bractéales ou feuilles involucrales planes ; plus larges que les radicales,presque opposées et ciliées entourant l’inflorescence formée de 3 à 12 fleurs aux tépales jaunes sur la face interne, verts et pubescents sur la face externe  ; les pédicelles des fleurs sont également pubescents, ainsi que le sommet de la tige florifère.

fruit = capsule ovoïde-oblongue contenant des graines subglobuleuses.

Phytosociologie

Stellarietea mediaie

Répartition

Cette carte, extraite de Tela botanica, montre que le Lot est situé sur la limite Ouest de l’aire française de répartition.
Gagea villosa est une Eurasiatique tempérée

Renseignements supplémentaires et photos à rechercher sur les sites ci dessous

Gagea villosa sur le site Belles Fleurs de France d’Erick Dronnet.

Renseignements sur Tela botanica

Sur le site Biologie et Gestion des adventices INRA Dijon

Note sur les gagea par Benoit Bock dans Tela botanica (2000)

2 Messages de forum
  • > > Gagea villosa, la Gagée velue ou Gagée des champs. / 9 mars 2009 11:12 / par Jean DAUGE

    Il y a quelques années nous avions lancé des journées de recherche "spéciales Gagea villosa", dans l’Est du Cantal. Nous avons exploré systématiquement les cimetières des petits villages ayant peu subi de modifications surtout chimiques, ceci essentiellement sur sol volcanique ; la plante peut encore y être en abondance. On peut aussi la trouver mais beaucoup plus rarement aux alentours de ces mêmes villages sur des talus pierreux (probablement initialement son biotope primaire) .. Effectivement son identification par rapport aux autres espèces n’est pas facile mais dans le milieu type cimetière c’est la seule espèce et on la repère facilement à son port très fin même quand elle n’est pas fleurie.. Des recherches ont-elles été déjà faites dans le même type de milieu (cimetières) dans le Lot ? Les sols sur socle cristallin semblent à priori exclus. On peut aller voir l’article qui lui est consacré dans l’Atlas de la Flore d’Auvergne (édité par le CBNMC). En tout cas, cette plante remarquable va bientôt fleurir..c’est le moment sans doute d’aller visiter quelques cimetières lotois…et de bien noter ses coordonnées si on la trouve… Signalons ou rappelons que Lot Nature, en liaison avec le Conservatoire Botanique de Midi-Pyrénées, lance une recherche sur les Messicoles en général..

    Jean DAUGE / GABLON

    Répondre à ce message

    • > > > > Gagea villosa, la Gagée velue ou Gagée des champs. / 9 mars 2009 14:07 / par Jean Pierre Jacob
      Merci,Jean, pour ces précisions originales qui viennent compléter de façon pratique ce que j’ai lu dans l’Atlas de la flore d’Auvergne, à savoir la localisation dans les cimetières , biotopes secondaires. Les caractères ont été reformulés en utilisant la Flore des Champs cultivés de Jauzein et l’Inventaire des Plantes Protégées en France de Danton et Baffray. Cet article de compilation a été écrit pour favoriser la recherche ; les lecteurs qui auraient une connaissance pratique de cette Gagée n’hésitent pas à intervenir pour préciser ou modifier ou ajouter (localisations, lotoises en particulier, sans trop d’indications précises bien sûr) JPJ

      Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...