Vous êtes ici: Accueil * Oiseaux du Lot > BREVES DE MANGEOIRE (Suite)
BREVES DE MANGEOIRE (Suite)
Quoi de neuf sur les mangeoires ?
mardi 10 février 2009, par Daniel Pareuil, Philippe TYSSANDIER
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email
Avez-vous noté quelques comportements particuliers des oiseaux, au cours de la tempête du 24/01/09 ?

Si oui, faites nous le savoir, ce sera un plaisir de partager ces instants. Pour ma part, j’ai noté que sur les mangeoires, le matin, ils étaient peu nombreux, certains ne sont venus que l’après-midi. Habituellement, ce n’est pas le cas.

Les premiers à venir ont été les Chardonnerets élégants. Aucun oiseau ne se risquait à approcher la graisse collée à l’arbre. Ils venaient la chercher sur la fenêtre, tel ce Pic mar, qui ensuite, pour prélever sa ration de graines de tournesol, s’est placé bien à l’abri dans la mangeoire (normalement, il prend une graine, la coince dans l’écorce d’un robinier proche, l’ouvre, la déguste et revient ainsi de suite). La femelle Pic épeiche, elle, prélevait un peu de graisse collée à l’arbre, puis vite, se réfugiait sous la mangeoire. L’atterrissage, en règle générale, était difficile, une femelle Grosbec casse-noyaux s’est retrouvée sur le flanc, une fraction de seconde, avant de reprendre son équilibre.

A la cime des arbres, il n’y avait personne, pourtant c’est un bon poste de regroupement et d’observation. J’ai admiré, la capacité des Chardonnerets élégants et Verdiers d’Europe, à se cramponner sur la mangeoire cylindrique qui balançait de plus ou moins 45°.

En dehors de la tempête, j’ai noté quelques petites choses qui m’ont étonné. J’ai observé un mâle de Fauvette à tête noire, picorant, sous la mangeoire, au milieu des Verdiers d’Europe et autres fringilles. Quelques jours, après, en Vendée, sur une mangeoire, je voyais une femelle de Fauvette à tête noire mangeant des graines de tournesol.

Et puis, il y a ce mâle de Grosbec casse-noyaux gobant des moucherons, à la cime d’un robinier, cette femelle de la même espèce venant prélever de la graisse sur la fenêtre ! La Fauvette à tête noire est insectivore, frugivore à l’automne, elle migre ! Le Grosbec casse-noyaux est granivore, il est équipé pour briser les noyaux et manger leur contenu !

Alors je ne comprends plus ! Peut-être aurez-vous été témoins de tels comportements, vérifiez que vous n’avez pas rêvé et faites le nous savoir.

Daniel Pareuil.

Rubriques
+ artícles de...
Ornithologue