Les Euphorbes du Lot
Les Euphorbiacées. Genre Euphorbia
vendredi 25 mai 2007, par Jean Pierre Jacob
Je reprends la liste des Euphorbes parue dans mon Blog Bouriane Verte au début Septembre 2006. Une galerie photo est en voie de constitution.
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Les Euphorbes prostrées :

4 Euphorbes annuelles des milieux cultivés ou perturbés (rudéraux) ont fait l’objet des posts précédents.

Euphorbia chamaesyce L.

Euphorbia maculata L.

Euphorbia prostrata Aiton

Euphorbia serpens Kunth


Une Euphorbe bisannuelle, souvent proposée à la culture ornementale (chasserait les taupes) ; souvent dans le voisinage des maisons ; aisément identifiable (feuilles opposées) : c’est l’Epurge (usage médicinal à éviter)

Euphorbia lathyris L.


Trois espèces qu’on peut rencontrer partout, les 2 dernières annuelles, fréquentes dans les jardins en adventices.

Euphorbia cyparissias L ,vivace,parfois cultivée, floraison magnifique

Euphorbia helioscopia L.

Euphorbia peplus L.


deux espèces annuelles des champs cultivés, mais aussi des terres argileuses des Causses calcaires :

Euphorbia exigua subsp. exigua, minuscule

Euphorbia falcata subsp. falcata


Une espèce vivace bien visible au printemps : floraison éclatante sur le bord des routes :

Euphorbia flavicoma subsp. verrucosa (Fiori) Pignatti


Une espèce vivace, courante sur les causses ( pelouses séches etc..)

Euphorbia seguieriana Neck


Deux espèces vivaces qu’on peut confondre : poussent dans les endroits humides , les haies fraiches, au bord des routes, sur calcaire :

Euphorbia platyphyllos subsp. platyphyllos

Euphorbia stricta L.


Une espèce vivace importante oubliée de Puel : c’est une espèce endémique du Massif Central. Sur les Causses. On en reparlera.

Euphorbia duvalii Lecocq et Lamotte


Deux Euphorbes forestières vivaces, courantes, surtout la première :

Euphorbia amygdaloides subsp. amygdaloides

Euphorbia dulcis subsp. incompta (Ces.) à rhizome charnu et glandes pourpres, feuilles longues, dans les forêts assez fraîches


Une Euphorbe vivace des forêts et landes sur milieux plutôt acides :

Euphorbia angulata Jacq. à rhizome formé de petits tubercules et feuilles courtes (ancienne sous espèce de E.dulcis). Figure dans les listes de plantes patrimoniales de la Charte du Parc.


Une Euphorbe des milieux humides : Euphorbia villosa Waldst. & Kit. ex Willd.


Une Euphorbe vivace à étudier : je ne l’ai pas encore rencontrée. Est elle rare ?

Euphorbia esula L., 1753 A chercher dans les prairies des vallées.

Euphorbia esula subsp.tommasiniana (Bertol.)Kuzmanov La sous espèce, plante en migration, avait été trouvée à Belaye (46)par Virot et Besançon en 1971 Je l’ai introduite, venant d’un bord de route de l’Aveyron, dans mon jardin où elle se maintient. En fleur au printemps.


Euphorbia serrata L. Je la connais du Midi de la France où elle est commune, mais je ne l’ai pas encore rencontrée.


Cette liste est une ébauche : n’hésitez pas à la compléter en rédigeant un commentaire.

3 Commentaires

Jean Pierre Jacob .

A peine publiée, elle est incompléte : je viens de relever Euphorbia hyberna indiquée par Malinvaud en 1902.

vendredi, septembre 08, 2006 9:46:00 PM

Jean-François Léger .

Euphorbia esula L. subsp. tommasiniana (Bertol.) Kuzmanov, correspond en fait à Euphorbia x pseudovirgata (Schur) Soó (= Euphorbia esula L. subsp. tommasiniana sensu auct.). La véritable Euphorbia esula L. subsp. tommasiniana (Bertol.) Kuzmanov est une espèce d’Italie et d’ex-Yougoslavie [J.M. Tison, 2006, comm. pers.].

mardi, novembre 28, 2006 2:52:00 PM

Jean Pierre Jacob

Merci pour la précision, Jean François.

mercredi, novembre 29, 2006 2:38:00 PM

P.-S.

C’est une liste de travail pour se repérer sur le terrain et dans les flores.

Pour la réaliser :

1) J’ai visité la Flore électronique de Tela botanica.

2) J’ai téléchargé la liste du genre Euphorbia.

3) J’y ai ajouté des espèces notées dans des publications plus récentes que le catalogue de Puel, et des espèces observées personnellement .

Tous les noms ont été vérifiés : c’est donc une liste de noms valides. Ce ne sont pas toujours ceux donnés dans les ouvrages de détermination. Mais on arrive à les faire correspondre en utilisant Tela.

4) Pour faciliter la recherche, j’ai regroupé les espèces en citant sommairement les milieux de vie où on peut les rencontrer dans le département.

5) J’ai noté la durée de vie de chaque espèce : annuelle, bisannuelle, vivace.

On peut rechercher les noms communs, français ou anglais en utilisant les outils de Tela botanica ; de magnifiques photos sur les différents sites mentionnés dans les liens de Bouriane Verte

Rubriques
+ artícles de...