Vous êtes ici: Accueil * Oiseaux du Lot Photos d’Oiseau Mystère > Naissances aux lacs de Tsonoye, Couzou, Fargues, Mège.
Naissances aux lacs de Tsonoye, Couzou, Fargues, Mège.
samedi 3 octobre 2009, par Daniel Pareuil
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

A la suite de l’article sur la Lagune de la Sicarex, Marc m’avait lancé un petit défi : faire la même chose pour le Lot.

J’ai essayé au mieux, bien sûr, avec d’autres espèces.

Car dans le Lot, il n’y a guère de limicoles* nicheurs. Peut-être quelques couples de Petit gravelot, le Chevalier guignette : c’est peu probable. Il y a l’Oedicnème criard ! Cette année, j’ai vu un poussin, mais malheureusement, je n’ai pas pu prendre de photo !

Je vous invite donc à découvrir, des oiseaux lotois, et à appairer juvéniles et adultes.

Voici les juvéniles :

Photo JA :

Photos JB : (trois photos du même oiseau)

Photo JC :

Photo JD :

Photo JE :

Ces oiseaux ont niché sur le causse de Gramat, dans l’environnement des lacs cités en titre.

A partir de la mi-juin, en se postant à vingt ou trente mètres, d’une mare, avec un télescope terrestre ou une bonne paire de jumelles, il est possible de faire de très belles observations.

Il faut choisir, la mare. Si celle-ci possède une haie qui la jouxte, vous observerez, davantage d’espèces.

Un peu de patience est nécessaire, car il faut éviter de bouger et vingt minutes environ sont nécessaires pour se faire accepter par les oiseaux.

Ils viendront boire, se baigner, avec des approches différentes, deux heures d’émerveillement !

Certains oiseaux, accèderont à la mare par la haie, tels : Fauvettes, Accenteur mouchet, Troglodyte mignon, Rougegorge familier, Rossignol philomèle…

D’autres, le feront directement tels : Bruants, Pinson des arbres, Verdier d’Europe, Chardonneret élégant, Serin cini, les Rougequeues…

Avec beaucoup de précaution, le Merle noir ou les Grives musicienne et draine se risqueront, si vous êtes discrets.

Pour les oiseaux d’une taille supérieure, il faudrait utiliser un affût, ou des filets de camouflage. Néanmoins j’ai pu observer la Bondrée apivore, à plusieurs reprises (mais elle repart assez vite).

Voici les adultes :

Photo AA :

Photo AB :

Photo AC :

Photo AD :

Photo AE :

Photo AF :

Photo AG :

Photo AH :

Vous pourrez comprendre, les précautions d’approche des oiseaux, en apercevant, la couleuvre à l’affût ou en étant surpris vous-même par l’arrivée brusque d’un Epervier d’Europe.

Sur les mares au pourtour dégagé, vous verrez probablement chasser ou boire, Hirondelles ou Martinet noir.

J’ai joins des fichiers Excel de mes observations, sur quelques lacs ou mares, vous pourrez vous rendre compte de l’importance de ces derniers.

Voici la liste des espèces, que j’ai pu contacter, sur quatre lacs (Tsonoye, Couzou, Fargues, Mège) de 2004 à 2009, de fin mai à juillet :

Héron cendré, Circaète Jean-le-Blanc, Buse variable, Bondrée apivore, Epervier d’Europe, Perdrix rouge, Faisan de colchide, Pigeon colombin, Pigeon ramier, Tourterelle turque, Tourterelle des bois, Coucou gris, Petit-duc-scops, Martinet noir, Huppe fasciée, Pic vert, Pic épeiche, Pic mar, Torcol fourmilier, Alouette des champs, Alouette lulu, Hirondelle de rustique, Pipit des arbres, Accenteur mouchet, Rougegorge familier, Rossignol philomèle, Rougequeue à front blanc, Rougequeue noir, Tarier pâtre, Grive musicienne, Grive draine, Merle noir, Fauvette à tête noire, Fauvette grisette, Fauvette passerinette, Hypolaïs polyglotte, Pouillot fitis, Pouillot de Bonelli, Pouillot véloce, Gobemouche gris, Mésange charbonnière, Mésange bleue, Mésange nonnette, Mésange à longue queue, Pie-grièche écorcheur, Geai des chênes, Corneille noire, Grand corbeau, Etourneau sansonnet, Loriot d’Europe, Moineau domestique, Pinson des arbres, Linotte mélodieuse, Chardonneret élégant, Verdier d’Europe, Serin cini, Grosbec casse-noyaux, Bruant zizi, Bruant proyer.

Dans les fichiers apparaissent deux autres espèces : Fauvette orphée et Fauvette des jardins.

Ces deux données sont peu fiables, dans le premier cas, l’oiseau était trop furtif et dans le deuxième cas, c’est probablement une confusion avec un juvénile de fauvette passerinette, que j’ai pu corriger quelques jours après.

Voilà un échantillon des oiseaux du causse de Gramat et un bon moyen de les observer.

Les Fichiers Excel de mes observations

.

Lac de Tsonoye

Excel - 127.5 ko
Lac de Tsonoye

Lac Bois noir, Couzou

Excel - 189 ko
Lac Bois noir Couzou

Lac de Fargues

Excel - 48 ko
Lac de Fargues

Lac de Mège

Excel - 48 ko
Lac de Mege

Je vais en profiter, pour passer deux petits messages, si vous le permettez.

Le premier s’adresse, aux propriétaires, aux élus des communes, au parc régional, au conseil général, à tous ceux qui ont la charge de l’entretien de ces mares ou lacs sur les causses.

Ne coupez pas, ne rasez pas la haie, qui jouxte la mare.

Laissez le prunellier, l’aubépine, le cornouiller, la ronce, border la mare, Ils permettent à nos oiseaux un peu farouches d’accéder à l’eau.

Ne retirez pas les branches mortes qui dépassent, elles sont très utiles aux oiseaux, pour la surveillance.

Le site ne sera pas plus « propre » et il sera aussi beau, sinon plus.

Bien sûr, si la mare ou le lac sont cernés, de tout côté, il faudra « ouvrir le milieu ».

Le deuxième s’adresse, à tous ceux qui aiment les oiseaux.

L’eau est une nécessité pour les oiseaux, pour boire, mais aussi pour se baigner.

Ils doivent entretenir avec beaucoup de minutie, leur plumage, ou viennent se loger de nombreux parasites.

Pensez, en toutes saisons, de mettre à disposition un petit abreuvoir, dans votre jardin.

Ah ! Au fait, j’ai ajouté trois adultes intrus, dans le jeu de découverte !

J’espère que cela ne sera pas trop dur. Surtout dites le moi !

Mais essayer, de reconstituer ces couples juvéniles/ adultes et donnez vos réponses et commentaires.

A mon tour, j’essaierai de vous expliquer les réponses. A bientôt et avec plaisir.

* limicoles : oiseaux se nourrissant sur les vasières.

Rubriques
+ artícles de...