Vous êtes ici: Accueil * Insectes du Lot Coléoptères > Chrysolina americana, la Chrysomèle américaine
Chrysomèlidés
Chrysolina americana, la Chrysomèle américaine
La Chrysomèle de la Lavande
vendredi 14 août 2009, par Jean Pierre Jacob

la CHRYSOMÈLE AMÉRICAINE ou CHRYSOMÈLE du ROMARIN ! (Chrysolina americana, Coléoptère Chrysomelidae)

Sur les lavandes ou le Romarin

Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email
Une "fausse espèce invasive " : elle n’est pas américaine du tout.

Elle a été photographiée dans mon jardin, ce 11 Août 2009 sur les "Lavandes cultivées" défleuries ; peu de dégâts, car les insectes sont rares.

Une fiche de renseignements ici, fort intéressante pour s’entrainer à suivre le cycle de vie de la bestiole, ponte, larves, et ses dégâts

Pour bien la repérer au milieu des autres représentants de la sous-famille des Chrysomelines

1 Message
  • > > Chrysolina americana, la Chrysomèle américaine / 21 septembre 2009 16:05 / par Jean Pierre Jacob

    Trouvé ce texte dans "Le troglodyte 21-22 : (2007-2008) p.9-21 Entomofaune sarthoise : nouvelles espèces apparues depuis vingt ans (ODONATA, ISOPTERA, LEPIDOPTERA, HOMOPTERA, COLEOPTERA) par Gilles BARBIER 1 , Rodolphe BECAN 2 , Jean-François CLAUDE 3 , Cyrille DUSSAIX 4 , Christian KERIHUEL5

    Chrysolina americana(LINNAEUS, 1758)(Coleoptera, Chrysomelidae) Chrysolina americana est une Chrysoméle présente à l’origine dans le bassin méditerranéen et dont la progression s’intensifie vers le Nord de l’Europe. FAIRMAIRE L. [1919] la cite de la France méridionale où elle est très commune à Nice et Cannes. Chrysoméle phytophage du Romarin et des Lavandes, elle est présente dans les jardins en Sarthe avec certitude depuis 1994. On peut supposer que les larves ont été transportées dans les pots de Lavandes vendus dans les jardineries, dont les citadins sont friands pour donner un air méridional aux jardins d’agréments. En 1995 cette espéce n’est pas citée dans le catalogue des Coléoptéres du massif de Fontainebleau et des ses environs [CANTONNET F., CASSET L., & TODA G., 1995]. Depuis quelques années sa présence est visible partout avec de nombreux individus sur le Romarin sans pour autant être "nuisible" à la plante.

    Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...