Vous êtes ici: Accueil * Oiseaux du Lot Photos d’Oiseau Mystère > Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (...)
Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (Gard).
vendredi 29 mai 2009, par Daniel Pareuil
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

M’étant octroyé, quelques vacances ornithos, je vais essayer de vous faire profiter de quelques bons moments, avec quelques photos d’oiseaux.

Vous pourrez, en profiter, pour leur donner un nom.

La destination, c’était la Camargue, via le Causse de Blandas, comme d’habitude.

C’était un peu tard pour la migration, mais à la Baisse de Cinq cent francs, Piémançon (Arles) (13), il était encore possible de se « régaler les mirettes » :

Son plumage tend à devenir nuptial. Les plumes de la tête, de la poitrine et du ventre vont devenir, par usure, rouge brique.

C’est le B… Je vous laisse chercher !

Au retour, j’ai décidé de suivre la côte languedocienne, malgré les risques de circulation. Le paysage est très urbanisé et ce n’est pas ce qui m’enchante le plus.

Je me souvenais d’une petite lagune, route de l’Espiguette, au Grau-du-Roi, et je suis retourné la voir par curiosité.

Et bien, ça sentait le bonheur, il y régnait une grande effervescence. Si les Sternes pierregarin Sterna hirundo couvaient sur le nid, les Sternes naines Sterna albifrons paradaient en groupe très bruyamment. Chaque mâle essayait d’offrir un petit poisson à la femelle la plus proche. Parfois certain tentait l’accouplement, le poisson au bec !

Mais par ailleurs, pour d’autres espèces, les naissances avaient déjà eu lieu, et à peine sorti de l’œuf, il faut être débrouillard.

Effectivement c’est le sort des poussins nidifuges, au contraire des poussins nidicoles.

Ils sont couvert de duvet et doivent suivent immédiatement leurs parents, se toilettent eux-mêmes, comme celui-ci :

Il est équipé d’un bec spécifique et possède déjà de bien grosses pattes, il semble avoir un souci, avec peut-être une épine.

C’est un poussin d’… Je vous laisse chercher !

Celui-ci est un autre poussin nidifuge, qui prend un petit bain de soleil ou de poussière. Regardez comme son bec est puissant et il a de solides pattes également.

C’est un poussin d’… Je vous laisse chercher !

L’adulte, n’est pas très loin, et cela devrait vous aider à identifier l’espèce.

C’est le nourrissage, ou plutôt l’apprentissage. L’adulte attrape un ver, et le place, sur l’eau, à disposition du poussin qui doit le saisir. Ce dernier ne doit pas rêver ! surtout si il y a un frère ou une sœur !

Ailleurs ça s’affairait pas mal, il y avait le Gravelot à collier interrompu Charadrius alexandrinus, le Tadorne de Belon Tadorna tadorna, le chevalier guignette Actitis hypoleucos, le goéland leucophée Larus cachinnans

Et eux, poussée hormonale, en tout cas pour lui.

Le mâle a chanté, un bon moment, sur le talus de la berge, puis il est descendu vers la femelle, se tenant bien droit, les ailes grandes ouvertes.

A l’instant il est très dressé, bat des ailes et chante.

Il s’ensuivra une tentative d’accouplement que refusera la femelle.

Il partira, alors s’alimenter, car il a dépensé beaucoup d’énergie.

Ah ! au fait, quel est le nom de cet oiseau.

Ils sont en plumage nuptial, ils ont de belles pattes rouges et regardez bien le bec, il est bicolore, rouge à la base et noir à l’extrémité.

Peut-être, voudrez-vous en savoir plus, sur ce petit joyau, la lagune de la Sicarex, où l’on observe depuis la route (Un petit observatoire y a été installé) et sur ceux qui le gèrent. Visitez alors le site du Cogard (Centre ornithologique du Gard) :

www.cogard.org/

Les réponses !

Vous aurez reconnu, à la Baisse de Cinq Cent Francs, le Bécasseau cocorli Calidris ferruginea.

A la lagune de la Sicarex :

Le poussin qui essaie de se nettoyer la patte… Avec cette photo, cela sera plus simple :

L’Avocette élégante Recurvirostra avosetta bien sûr !

Le poussin qui prend son bain de soleil, puis en compagnie de l’adulte noir et blanc avec un bec puissant, rouge vif et apprenant à se nourrir, c’est l’Huîtrier pie Haematopus ostralegus.

La parade nuptiale, c’est le Chevalier gambette Tringa Totanus, le bien nommé.

A bientôt, pour les petits commentaires ou questions.

4 Messages de forum
  • > > Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (Gard). / 5 juin 2009 14:57 / par Marc ESSLINGER

    Superbe reportage photo, bravo Daniel !

    On attend la même chose pour les Causses du Quercy, tu relèves le défi ?

    Répondre à ce message

    • > > > > > Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (Gard). / 7 juin 2009 15:31 / par Wilfried Ratel
      Belles photos et super texte : du suspens jusqu’au bout. On apprend beaucoup - même le non ornithos se prend au jeu. ça donne envie d’ouvrir le guide ! Bravo Daniel

      Répondre à ce message

      • > > > > > > > Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (Gard). / 7 juin 2009 22:49 / par Daniel Pareuil
        Merci Wilfried, c’est formidable, si cela t’incite à ouvrir le guide et merci pour tes encouragements.

        Répondre à ce message

    • > > > > Naissances à la lagune de la Sicarex, route de l’Espiguette (Grau-du-Roi) (Gard). / 7 juin 2009 22:41 / par Daniel Pareuil
      C’est un défi difficile à relever, pour les causses du Quercy, mais bien sûr, je vais y réfléchir. C’est vrai, en deux heures de temps, sur un lac ou petite mare, il est possible de voir beaucoup d’oiseaux et surtout des juvéniles. Par contre, il faut être patient.

      Répondre à ce message

Rubriques
+ artícles de...