Sanglier et chevreuil dans le Lot.
Grand gibier lotois : un témoignage ancien, celui de Roger Pecheyrand en 1970
mercredi 6 mai 2009, par Jean Pierre Jacob
Vers le forum attaché Version imprimable de cet article Version imprimable Crear un PDF Enregistrer en PDF  Envoyer par email

Camif

Chasse et pêche dans un beau pays…

Plaisirs de la chasse en Quercy ? Ne sommes nous pas sur une terre des Merveilles ? …

Le sanglier devient rare dans nos régions. Malgré les sites sauvages de Montcléra, du Bastit, de Calès, de Saint Géry, de Sabadel-Latronquière, de Lachapelle-Auzac, boisés convenablement , les bêtes noires ne s’attardent guère. Traquées, sans doute inconsidérément, elles rejoignent des forêts plus vastes, comme celle de la Grésigne (1).

Nous n’avons ici que de rares chevreuils sédentaires (2)

L’auteur : Roger Pecheyrand est Conseiller biologiste
Membre de la Commission administrative départementale de la Chasse Vice président départemental de la Fédération lotoise des Chasseurs de Migrateurs Prix de Littérature cynégétique 1952

Source : c’est un extrait p.395 tiré du

Guide touristique PERIGORD-QUERCY

ouvrage collectif réalisé par la MAIF en 1970

P.-S.

(1) Toutefois des hardes apparaissent plus régulièrement sur les lieux cités depuis quelques années.

(2) Des lâchers de chevreuils ont été effectués il y a trois ans en divers points du Lot par la Fédération départementale des chasseurs. L’avenir nous dira si l’expérience est bénéfique.

Rubriques
+ artícles de...